Politique de confidentialité

Un mot sur vos données

En tant que praticienne en thérapie brève, je suis soumise au secret professionnel. Il peut arriver cependant que, dans certaines situations, il y ait partage de secret. Il s’agit de supervisions, où le thérapeute demande l’avis d’un collègue (lui aussi soumis au secret) à propos d’une situation.  Ces échanges assurent la qualité du suivi dans des situations complexes. Lors de ce partage de secret, les données qui permettraient d’identifier les personnes ne sont pas divulguées. 

Un regard extérieur sur sa pratique me paraît indispensable à la qualité des suivis.